1.16.1 - Fiche analyse Parc Alpha Loup

 
Ce que nous en avons pensé : 
 

Une excellente entrée en matière au travers des Scénovisions sur l’enjeu du retour du loup et la confrontation homme / loup. Attractivité (y compris pour les enfants), clarté et originalité des 3 spectacles. Diversité des approches, authenticité des témoignages.

L’accompagnement personnalisé du visiteur apporte une cohérence supplémentaire par rapport à l’objectif initial de création de ce Parc qui est de mettre la confrontation entre l’homme et le loup au cœur des débats. Mais le fil est rompu dans la seconde partie de la visite (enclos) où l’effet « zoo » casse l’imaginaire véhiculé par cet animal sauvage.

A regretter que l’histoire du site (la vacherie…) soit occultée, et qu’il n’y ait pas de lien avec des visites guidées sur les traces du loup aux environs. Mais le Parc est récent et des enrichissements sont en projet.
Espérons cependant que ce Parc n’évolue pas vers une réalisation trop « tourisme de masse » et des aménagements lourds.

 

 
Le "plus" : 
 

Les scénovisions, véritables spectacles, apportent 3 témoignages émouvants différents et complémentaires, et du coup un éclairage relativement objectif sur la confrontation homme / loup, passée et présente, sur laquelle le visiteur peut se faire sa propre opinion.

 

mise à jour: 23/01/2009

Les 5 principes de l’interprétation

1. Exprimer et respecter l'esprit des lieux

2. Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

3. Créer une relation avec les visiteurs, se mettre à leur portée

4. Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

5. Utiliser des savoir faire

Exprimer et respecter l'esprit des lieux

 
  • Spécificité et ancrage local :

- Histoire du loup liée à la position géographique du Mercantour, frontière / Italie ;

-  Fort ancrage local : région où le loup est revenu en premier (on est au pied des montagnes où les loups ont été aperçus pour la 1ère fois en France en 1992)

-Lié aux ressources du territoire : pastoralisme, environnement naturel

  • Population locale :

- Témoignages qui structurent la découverte : 4 personnages créés sur la base de nombreux entretiens avec les locaux ; bonne représentativité des acteurs

-Initiative locale : Parc créé à l’initiative de G. Franco, maire de St Martin Vésubie, et de son conseil municipal

  • Respect du site :

- Bâtiments = anciennes vacheries, architecture traditionnelle du pays, aménagements conviviaux

- Ambiances : forêt, torrent…

- Parcours d’affuts assez bien intégré au paysage

- Une petite marche d’approche est nécessaire pour accéder aux vacheries : on laisse sa voiture derrière soi et un pont  enjambant la rivière sert de sas d’entrée dans le parc

_
  • Spécificité et ancrage local :

- Ressources locales : on ne nous explique pas pourquoi l’élevage ovin intensif s’est imposé, à la place de l’activité traditionnelle de la vallée (vaches et de la fabrication de fromages) ; on ne nous parle pas des vacheries (une en activité un peu plus haut)

- Peu de liens avec d’autres produits « locaux » : par ex. randonnée guidée / indices du loup

  • Population locale :

- Elle est représentée (au travers des personnages), mais pas vraiment « présente »

- Le Parc National du Mercantour n’a pas vraiment été associé au projet, notamment dans la phase initiale

  • Ambiances et respect du site :

- On est en fond de vallée, on ne voit pas d’alpages : le cadre manque un peu d’authenticité

- Vision des enclos qui dénature un peu le site et l’aspect sauvage porté par le loup

Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

 
  • Enjeux évoqués :

- Tout le propos concerne les enjeux liés au retour du loup, qu’ils soient culturels, économiques, ou sociaux ; ces enjeux sont amenés en finesse, à travers le regard des 4 personnages

- Réflexion sur nos approches culturelles et symboliques du loup

- La problématique locale loup / berger est évoquée

- Immersion : dès le départ, les scénovisions confrontent le visiteur aux enjeux provoqués par l’arrivée du loup. C’est presque un passage obligé avant de pouvoir observer le loup

- Marie ouvre sur des perspectives d’avenir : pluriactivité, gestion différente du troupeau

  • Approche évolutive :

- L’évolution dans le temps se fait au travers de 3 générations

  • Responsabilisation des visiteurs :

- Expression de différents points de vue, qui permettent de responsabiliser le visiteur pour qu’il se forge ou affine sa propre opinion : « chacun détient une part de vérité ».

  • Réflexions et discussions :

- La découverte engendre des discussions, des réflexions et des questions sur le pastoralisme, la place du loup et des hommes dans la nature, etc.
 

  • Enjeux évoqués :

- Aurait pu développer sur la problématique de l’élevage ovin intensif, relativement nouvelle sur le territoire

- Manque peut-être l’impact du loup sur le site même

- Désagréments par rapport à Auguste, le vieux berger, peu développés

  • Responsabilisation des visiteurs :

- Peu d’implication du visiteur en dehors de l’identification aux personnages : on ne voit pas bien le rôle que nous jouons nous (en tant que consommateurs par exemple, avec la problématique de l’élevage) dans cette histoire.

Créer une relation avec les visiteurs, se mettre à leur portée

 
  • Liens avec le quotidien :

- Mises en scène et décors évoquant le quotidien des personnages (et donc le notre)

- Langage de tous les jours

- On peut s’identifier aux personnages

- Approche comportementale sur la biologie du loup et son quotidien : nous ramène à nos besoins, notre vie sociale

- Histoire des différents personnages au sein d’une famille, qui peut rappeler des histoires familiales

  • Implication du visiteur :

- Représentations du loup qui se réfèrent à notre culture

- Discours qui s’adapte bien à différents publics, et notamment aux enfants qui sont captivés par les récits des scénovisions

  • Convivialité et interactivité :

- Accueil personnalisé du visiteur au niveau des vacheries

- Interactivité : questions / réponses avec les soigneurs

- Jeux interactifs proposés aux enfants à certaines périodes de l’année

- Liberté de choix sur le sens de la visite et le cheminement

  • Contacts et approche multi-sensorielle :

- La scénographie propose une approche multi sensorielle (images, sons, odeurs…)

- Contact et approche visuelle du loup

 
  • Implication et participation :

- Observation du loup assez passive, pas vraiment de participation

- Pas vraiment de suggestion / contact avec la population locale (pas de renvoi sur des acteurs réels du territoire)

  • Contacts et approche multi-sensorielle :

- Gestion des flux pas évidente, qui peut parfois nuire à l’intimité de l’approche : groupes bruyants, groupes d’enfants…

Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

 
  • Histoire racontée :

- Scénovisions : on nous raconte une histoire familiale, avec jeu d’acteurs et scénographie ; un véritable spectacle mis en scène, très professionnel, qui permet au spectateur de vivre l’histoire

- Témoignages poignants et paraissant authentiques

- Effets qui donnent un fil conducteur : carnet de voyage (Jean), sac à dos (Marie), etc.

- Soirées contes en été

  • Plaisir et émotions :

- Plaisir et émotions au cours de la visite (à la fois scénographie et observation du loup)

- Plaisir des enfants : spectacle attractif même pour des petits, qui restent attractifs et captivés pendant 3 x 20 minutes

- Meilleure compréhension des différents points de vue, du fait justement de l’émotion créée pour les exprimer

  • Ambiances :

- Qualité des décors et des mises en scène au travers des 3 scénovisions très réalistes, vivantes, esthétiques ; gros travail sur les ambiances (écran de pluie, tonnerre, etc.), richesse du son et lumière, profondeur et relief du spectacle

- Affuts : ambiance qui suscite à la fois respect et excitation

- Sas d’entrée qui sont créés et mis en scène (passerelle, sas du loup…) stimulent l’imaginaire

  • Moyens d’expressions :

-  Différentes approches artistiques : mises en scène, théâtre, approche picturale très belle sur le témoignage de Jean, sculptures sur tout le site, chants…

  • Envies, questionnements :

- Donne envie d’approfondir sur des questions comme l’évolution du pastoralisme, ou les représentations culturelles du loup (différences France / Italie, etc.)

- Donne encore plus envie d’aller voir les loups dans la nature.

- Effet « zoo » lorsque l’on approche des enclos grillagés

-> la rencontre du loup en captivité casse un peu l’imaginaire et l’émotion (sentiment particulièrement ressenti chez un public de naturaliste).

Utiliser des savoir faire

 
  • Démarche collective, appropriation par les locaux :

- Construction des personnages basée sur des recueils de témoignages auprès de la population locale (immersion du concepteur, qui a passé beaucoup de temps sur le terrain)

- La plupart des acteurs se retrouvent à peu près dans les discours présentés

  • Professionnalisme :

- Excellente qualité des supports de scénographie, grand professionnalisme du réalisateur

- Technicité des supports

- Traduction en plusieurs langues

  • Méthodologie de l’interprétation (thème central, fil conducteur, etc.) :

- Thème central qui pourrait être aisément formulé autour du rapport homme-loup  et de la perception du loup par l’homme à travers les âges (« histoire de loups, histoire de nous »)

- Fil conducteur : scénario autour d’une histoire familiale sur plusieurs générations

  • Médias :

- Diversité des médias : scénographie, animateurs, observation

- Signalétique de terrain sobre et efficace

  • Moyens d’évaluation :

- Livre d’or, mais mal placé

- Questionnement par le personnel d’accueil

  • Démarche collective, appropriation locale :

- Dommage qu’il n’y ait pas de lien avec d’autres activités et animations réalisées sur le territoire sur le même sujet (par exemple visites guidées ou contées sur les traces du loup, réalisées par des accompagnateurs)

- Les locaux semblent « tolérer » ce site, mais ne se l’approprient pas vraiment

  • Professionnalisme :

- Les animateurs ne sont pas toujours très « pros » au niveau de l’accueil en lien avec la scénographie : leurs interventions pourraient être construites dans le même esprit…

- Les animateurs sont jeunes, paraissent peu expérimentés et pas du coin : impression parfois d’artificialité

- Technicité des supports : la fragilité du matériel et des mécanismes des scénovisions peut conduire à des problèmes techniques (une scénovision qui ne marche pas) : dans ce cas on perd la représentativité et la richesse des témoignages – Cas vécu lors d’une visite

- Problèmes parfois de cohabitation entre groupes (bruyants) et individuels, avec des pics de 700 visiteurs / jour en été…

 

Contenus de l'interprétation

Message: 

Le loup est de retour sur ce territoire des Alpes Maritimes où les pratiques pastorales, quoique en pleine mutation, subsistent.
Richesse pour les uns, bête dérangeante pour les autres, la cohabitation homme / loup est-elle possible ?

Thème: 

L’histoire du loup, c’est l’histoire de nos représentations du loup…

Fil conducteur: 

3 personnages, 3 générations : Auguste le grand-père berger, Jean, le fils, éthologue et Marie la petite-fille, jeune bergère, ainsi que Bastien, louvetier. Mais ce fil conducteur au travers des personnages disparaît lorsqu’on entre dans la seconde partie du Parc.

Médias: 

- scénovision : spectacle et projection à la fois, associant des décors comme au théâtre, et des projections sur des écrans non opaques. Effets de profondeur, vivant, original
- animateur qui vous accompagne dans la découverte, animation des soigneurs.

 

retour à la fiche de présentation

Table des matières