1.3.1 - Fiche analyse L'Ain, la rivière aux pierres précieuses

 
Ce que nous en avons pensé

- Le défi à relever était de réaliser une interprétation sur 40 kilomètres de rivière, plusieurs sites et plusieurs communes ; le résultat est intéressant, notamment en tant que tentative de présenter de façon la plus abordable possible les enjeux qui pèsent sur une des dernières portions de rivière « libre » de France.

- La démarche d’interprétation aurait pu être encore plus rigoureuse et créative : plus les enjeux sont complexes, plus il est nécessaire d’être bon pédagogue et de raconter une histoire au public, ce qui ici n’a pas été mené jusqu’au bout (contraintes de temps et de budget, réticences locales et volonté à la base d’un discours plutôt scientifique…). Des parcours avec une approche uniquement sensorielle et artistique ont été proposés, mais refusés par les élus.

- C’est un bon exemple de tentative de construction d’une interprétation à partir d’un discours plutôt scientifique, mais qui pour nous a un côté « inachevée », inaboutie…

- L’absence de promotion des sentiers (liée à une volonté de ne pas augmenter la fréquentation) conduit à des réalisations un peu « confidentielles ».

 

Le "plus": 

- L’expression d’enjeux et de questions posées par une évolution des milieux et des pratiques.

- La diversité des supports utilisés.

- Les déclinaisons du thème central sur 3 sites avec des approches différentes et complémentaires (Anthon : fenêtre sur la rivière, Blyes : immersion dans le milieu, Châtillon : questionnement – réflexion / enjeux)

 

mise à jour: 23/01/2009

Les 5 principes de l’interprétation

1. Exprimer et respecter l'esprit des lieux

2. Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

3. Créer une relation avec les visiteurs, se mettre à leur portée

4. Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

5. Utiliser des savoir faire

Exprimer et respecter l'esprit des lieux

+
  • Esprit des lieux :

- Le parcours de Blyes permet une immersion totale dans les milieux naturels inattendus qui bordent la rivière à cet endroit. On découvre in situ qu’une rivière « libre » est génératrice de milieux naturels différents et riches, dont certains sont maintenus par l’homme (lône, pelouses sèches…).

  • Ancrage local :

- Le site de Blyes est représentatif de la diversité des milieux naturels qui bordent la rivière sur l’ensemble de la Basse Vallée de l’Ain, on y trouve tous ces milieux (brotteaux, ripisylve, lône…)

- La création de la lône sur Blyes au milieu du XXème siècle et sa lente disparition dans les décennies qui suivent symbolisent toute l’histoire de la dynamique de la rivière depuis plusieurs siècles.

  • Population locale :

- Témoignages d’habitants utilisés pour des anecdotes et de petites histoires locales.

- Participation des enfants qui ont réalisé des œuvres Land’Art ; des supports leur sont consacrés. Ces supports présentent également leurs visions du site au travers de témoignages et de dessins.

- En fin de parcours sur Blyes la parole est donnée aux différents acteurs et utilisateurs du site (chasseur, pêcheur, élu, naturaliste, enfant).

  • Respect du site :

- Utilisation de supports discrets (trièdres sur Blyes, stations « camouflées » dans un bosquet ou en lisière de forêt) ou en transparence (Anthon) afin qu’ils s’intègrent le plus possible dans les sites.

  • Population locale :

- Des problèmes avec les chasseurs… qui se traduisent notamment par des dégradations sur le site de Blyes.

  • Ambiances et respect du site :

- A Châtillon, les panneaux sont délibérément imposants, mais il s’agit d’un jeu avec le caractère du lieu (public, très fréquenté) et d’une volonté de mettre en scène les enjeux (barrages, ouvrages imposants). Cependant cela peut choquer et cela reste un aménagement d’aspect « lourd »…

Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

+
  • Enjeux évoqués :

- Le parcours de Châtillon est consacré entièrement aux enjeux qui concernent la rivière et aux menaces qui pèsent sur elle. Le visiteur est confronté à cette problématique dès le départ : au début du parcours, il se trouve face à un panneau imposant (en fait il s’agit de 3 panneaux disposés en chicane) représentant un barrage hydroélectrique, qui barre littéralement le cheminement.

- Le thème des parcours, notamment à Blyes, évoque la notion de liberté : mise en perspective des espaces de liberté qu’on laisse aux espèces et aux milieux, avec la liberté des hommes…

- La séquence finale à Blyes permet d’évoquer les visions différentes de la rivière par différents acteurs (chasseur, pêcheur, naturaliste, enfant, élu)

  • Approche évolutive :

- A Châtillon comme à Blyes l’évolution passé – présent – futur est bien évoquée

  • Responsabilisation des visiteurs :

- Renvoi à plusieurs reprises sur l’avis et la participation des visiteurs à travers des questionnements (Blyes et Châtillon).

- A Châtillon, expression des avantages et des inconvénients des barrages : pas vraiment de parti pris, c’est au visiteur de se forger sa propre opinion.

  • Réflexions et discussions :

- Les révélations sur l’évolution des milieux qui bordent la rivière, son artificialisation… engendrent des réflexions sur notre cadre de vie, sur la place que l’on veut bien laisser aux « espaces de liberté ».

  • Responsabilisation des visiteurs :

- L’ampleur du problème (barrages qui perturbent le bon fonctionnement de la rivière…) engendre une sorte d’impuissance par rapport au rôle que le visiteur peut jouer.

Créer une relation avec les visiteurs, se mettre à leur portée

+
  • Liens avec le quotidien :

- Révélation d’un paysage qui « bouge » considérablement à l’échelle d’une vie humaine (Blyes)

- Des comparaisons - équivalences sont données pour certaines données chiffrées (200 m3 de bois = 6 gros camions ; équivalence production d’électricité barrages et consommation d’une ville connue, la part de la production hydro-électrique en France, etc.).

  • Immersion, contacts, interactivité :

- Immersion dans l’ambiance de la rivière à Blyes, qui se fait physiquement lorsque le visiteur, dès le départ, est convié à descendre dans l’ancien lit de la rivière (dénivelé de 10 mètres).

  • Implication du visiteur :

- Renvoi à la notion de liberté.

- Questions renvoyés au visiteur, interpellations…

- Sur Blyes, enfants comme adultes s’expriment permettant de se mettre à la portée d’un public de petits et grands.

  • Relations avec la population locale :

- Pas de relations proposées au final avec la population.

  • Interactivité :

- Peu d’interactivité et de participation du visiteur.

Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

+
  • Emotion, approche poétique :

- Un site dédié à une approche poétique (Anthon).

- A Blyes, des anecdotes rajoutent une touche humaine et parfois émouvante.

- Le poème touchant d’une habitante sur la rivière d’Ain conclue le parcours de Châtillon.

- Poésie autour des galets (« La rivière aux pierres précieuses »).

- A Blyes, une simple barque dans un fossé à sec avec un tableau représentant une femme au bord de la rivière (peinture fin XIXème), évoque l’ancien lit de la rivière.

  • Travail des enfants à Blyes.

- A Anthon, une artiste a conçu un mobilier en transparence avec des textes poétiques écrits à la main.

- Création d’une sculpture monumentale au départ du parcours de Châtillon par un artiste du département, qui symbolise l’intitulé des parcours : « La rivière aux pierres précieuses … ».

  • Ambiances :

- Les ambiances sont bien conservées et utilisées à Anthon et à Blyes.

  • Moyens d’expressions :

- Utilisation du Land’Art (Anthon, Blyes).

- Travail avec les enfants qui a donné des poèmes, des dessins.

- Le parcours de Blyes est conçu un peu comme un jeu de piste.

  • Emotion :

- L’ensemble reste malgré tout assez didactique.

Utiliser des savoir faire

+
  • Démarche collective, appropriation par les locaux :

- Témoignages d’habitants et d’acteurs locaux

- Le travail avec les enfants à Blyes a permis une meilleure appropriation du projet par les locaux : ils respectent sur place le travail effectué par les enfants (y compris leur œuvre Land’Art, qui bien que située au milieu de pâtures n’a pas été abîmée).

- Bon relais local au travers de la chargée de mission du CREN, commanditaire du projet, et de la chargée de mission du Syndicat de la Basse Vallée de l’Ain.

  • Professionnalisme :

- Plan d’interprétation avec 3 parcours complémentaires apportant chacun leur pierre à l’édifice.

- Un fil conducteur technique est proposé sur Châtillon : le visiteur embarque pour une croisière au fil de la rivière d’Ain, « sur 400 mètres, vous allez parcourir les 40 kms de rivière de la Basse Vallée de l’Ain … ». Chaque station panneau représente un ouvrage édifié le long de ces 40 kms (ponts, barrages).

  • Supports et Médias :

- Recherche de variations autour du support « panneau » (alternance de pupitres, trièdres, panneaux interactifs, panneaux classiques…) avec recherche sur les formes

- Travail avec des artistes (œuvre Land’Art à Châtillon, structure en transparence à Anthon)

- Déclinaison spécialement destinée aux scolaires sur le parcours de Blyes : pochette avec fiches pour les enseignants

  • Démarche collective, appropriation locale :

- Les élus des 3 communes ont tous changé aux dernières élections municipales : les nouveaux élus n’ont qu’une faible connaissance des parcours d’interprétation

- Quelle appropriation deux ans après ?...

- Ambigüité des élus et de la population locale : ils souhaitaient réaliser des sentiers, mais en même temps ne souhaitent pas trop attirer de visiteurs…

- Les acteurs du tourisme n’ont pas vraiment été impliqués : cela se ressent notamment par l’absence de promotion des parcours.

  • Méthodologie de l’interprétation (thème central, fil conducteur, etc.) :

- Le fil conducteur n’est pas vraiment lisible sur l’ensemble des parcours : il devait s’agir des « pierres précieuses » de la rivière (les galets) et/ou de la notion de liberté. Ces fils conducteurs n’ont pas été exploités jusqu’au bout et ne sont vraisemblablement pas lisibles par le public.

- L’ensemble des messages véhiculés est très dense et souffre sans doute de l’absence d’histoire et de fil conducteur.

- Le thème central retenu est plus lisible sur un des parcours (Blyes) mais pas vraiment sur l’ensemble.

  • Supports et médias :

- On reste malgré tout sur des panneaux, parfois très imposants (Châtillon).

- A Blyes, malgré une demande initiale de la part des commanditaires d’originalité, notamment par rapport au choix des médias, les propositions land’art lors du scénario n’ont pas été retenues (finalement, nombreuses réticences : pas assez didactique pour certains, trop aventureux ?).



Contenus de l'interprétation

Message: 

Un message complexe avait été défini par les partenaires : « Cette partie de la rivière d’Ain possède une richesse et une spécificité, liées à son caractère sauvage, vivant et dynamique, que l’on ne trouve plus que rarement ailleurs ; elle est cependant en grand danger de banalisation : c’est alors une rivière originale, aux facettes multiples et aux usages diversifiés à travers les générations, qui risque de disparaître… »

Thème: 

Thème retenu par le groupe de travail : C’est parce qu’ici la rivière d’Ain était complètement libre et vivante qu’elle a créé de nombreux paysages et milieux surprenants, et qu’elle offre une multitude de ressources ; sans cette dynamique, c’est tout un espace de liberté qui risque de disparaître.
Il s’agit d’un thème encore très généraliste.
Nous l’avons résumé par « Le dernier espace de liberté de la rivière est aussi un espace de liberté pour de nombreuses espèces et pour les hommes ».

Fil conducteur: 

Il n’est pas très précis ; à la fois la notion de liberté (cf. thème central) qu’on retrouve sur les 3 parcours (Anthon : la rivière libertine ; Blyes : les divagations de la rivière ; Châtillon : un espace de liberté voué à disparaître ?).
Un fil conducteur plus technique avait été défini : les galets, comme pierres précieuses de la rivière d’Ain (d’où le titre commun aux 3 parcours : « l’Ain, la rivière aux pierres précieuses ») ; il se retrouve dans ce titre des parcours mais n’a pas vraiment été exploité.

Médias: 

panneaux divers (trièdres…) + document (pochette avec fiches) pour les scolaires

 

retour à la fiche de présentation

 

Table des matières