1.6.1 - Fiche analyse La Toinette et Julien

 
Ce que nous en avons pensé : 

- Une belle évocation du monde rural d’hier et d’aujourd’hui. Si la première partie (Toinette) reste avec un contenu assez classique (histoire du monde rural…), la séquence de Julien est vraiment innovante dans sa tonalité et son contenu très moderne. Cette scénovision est réellement pertinente : on vit l’histoire de cet homme qui s’installe à la campagne et qui retourne aux sources. L’histoire, de façon très accessible et subtile nous transmet nombre de messages qui nous interpellent.

- Les scénovisions, spectacles multi-sensoriels, fonctionnent bien : elles permettent de raconter des histoires et de laisser la place à l’émotion

- Il manque une séquence dynamique en extérieur qui soit dans la continuité de l’ambiance et du récit

- L’accueil et le déroulement manquent parfois de chaleur et de convivialité.

 

 
Le "plus" : 

- Lémotion dégagée par les scénovision

- La grange de Julien offre une approche du monde rural au présent avec une expression réussie des enjeux contemporains, ce qui est rarement le cas dans les muséographies rurales

- Beaucoup de professionnalisme

- Une visite dispersée dans le village qui permet de mettre en valeur l’ensemble du bourg. Un projet qui a réussi à redonner vie à un village.

mise à jour: 30/01/2009

Les 5 principes de l’interprétation

1. Exprimer et respecter l'esprit des lieux

2. Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

3. Créer une relation avec le vécu quotidien des visiteurs, se mettre à leur portée

4. Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

5. Utiliser des savoir faire

Exprimer et respecter l'esprit des lieux

+
  • Spécificité et ancrage local :

- Histoire d’une zone de moyenne montagne

- Ancrage dans les lieux, les personnages, l’histoire locale, par les photos anciennes, les expressions en patois (qui nous sont expliquées), les reconstitutions des décors.

- Les différents bâtiments abritant les scénographies permettent de déambuler dans le village ; le café restaurant a même pris le nom de « Relais de la Toinette »

- Espace dédié à la découverte du territoire (dans la partie « Julien »). La fin de la scénovision de Julien est une invitation convaincante à la découverte du territoire, ses artisans, ses ruisseaux…

- A la sortie on se trouve à proximité d’un espace de vente de produits locaux, animé par les agriculteurs

  • Population locale :

- Témoignages et personnages inspirés de personnages  locaux : la Toinette, une personne âgée qui incarne son arrière petite fille (que l’on voit s’exprimer sur un écran), un agriculteur à la retraite et sa femme institutrice du village,…

  • Respect du site :

- Bâtiments de caractère, en plein cœur du village

  • Spécificité et ancrage local :

- Pas spécifique au site : vaut pour beaucoup de régions rurales…

  • Ambiances et respect du site :

- On reste principalement en intérieur : c’est dommage, on aimerait poursuivre par quelque chose en extérieur qui soit dans la continuité et dans la tonalité de la scénographie (sur les pas des personnages, par exemple) ; il existe cependant un parcours extérieur avec panneaux sur l’histoire du village.

  • Respect du site :

- Dommage que le cœur du village ne soit pas réservé aux piétons.

Faire référence à des enjeux, provoquer la réflexion

+
  • Enjeux évoqués :

- Enjeux liés à la vie en milieu rural : hier avec ses contraintes, aujourd’hui avec la problématique de l’installation ou du retour à la campagne.

- Le travail à la campagne : les nouveaux emplois sont mis en avant (ex. les télétravailleurs avec internet…).

- Pose bien toutes les questions liées au milieu rural, à ses mutations et au-delà des questions de société (Julien se retrouve au chômage suite à un licenciement économique ; venir à la campagne signifie changer de mode de vie et de profession…).

- Cela nous interroge sur le devenir de la campagne et de ses habitants

  • Approche évolutive :

- Elle se fait à travers Toinette, pour le passé, et Julien, pour le temps présent.

  • Réflexions et discussions :

- De nombreuses pistes de réflexion sont abordées dans la Grange de Julien : réflexion sur l’installation en milieu rural : (quel sens ça a ? pour y faire quoi ? quel métier exercer ?...), sur la modernisation (« victoire de la mécanique sur les hommes  »)

- Les aspects positifs de la vie à campagne sont mis en avant.

- Le personnage de Julien montre une grande ouverture d’esprit: « je ne suis pas homme planétaire mais un homme d’un coin de terre… ce qui veut dire que ce qui a valeur pour moi ici, n’est pas une valeur pour la terre entière ».

  • Enjeux évoqués :

- Les enjeux auraient pu se décliner de façon encore plus spécifique par rapport à l’histoire du village de Murat-le-Quaire. Ils restent en effet généralistes sur la campagne…

Créer une relation avec le vécu quotidien des visiteurs, se mettre à leur portée

+
  • Liens avec le quotidien :

- Mises en scène et décors évoquant le quotidien des personnages

- De nombreux personnages interviennent dans les histoires racontées, jeunes et moins jeunes : tous les visiteurs peuvent s’y retrouver.

- Langage de tous les jours

- On peut aisément s’identifier au personnage de Julien, avec ses doutes, ses questions, ses problèmes (comment retrouver du travail ? sa compagne va-t-elle accepter de le rejoindre ? etc.)

  • Convivialité et interactivité :

- La visite de la maison de Toinette nous propose un réel cheminement où se succèdent plusieurs scénovisions ; on se déplace physiquement dans la maison pour découvrir les unes après les autres les facettes de l’histoire passée de la vie de Toinette, au travers de nouveaux décors et ambiances.

  • Contacts et approche multi-sensorielle :

- La scénovision propose une approche multi sensorielle (images, sons, lumières…)

  • Implication et participation :

- On reste très passifs et spectateurs, d’autant que la visite est orchestrée sans « liberté » du visiteur (contrairement à Alpha Loup, par exemple).

  • Convivialité, relation avec le visiteur :

- L’accueil n’est pas toujours très chaleureux ; la visite est menée à un rythme soutenu : on ne peut pas s’attarder ou choisir un rythme différent ; à la fin, on nous presse de sortir…

- Manque un lieu de convivialité : si c’est le café du village, on peut facilement passer à côté.

Faire vivre l'émotion, l'imaginaire, les questions

+
  • Histoire racontée :

- Scénovisions : on nous raconte une histoire, avec scénario, jeu d’acteurs et scénographie ; un véritable spectacle mis en scène, très professionnel, qui permet au spectateur de vivre l’histoire.
- Témoignages poignants (voix chaleureuses) et paraissant authentiques. Des histoires d’amour et des itinéraires de vie émouvants nous sont contés.

  • Plaisir et émotions :

- On se projette assez facilement dans les personnages

- La visite de la grange de Julien peut être assez riche en émotion : témoignages poignants, scènes de convivialité…

- Le lieu d’accueil, une grande cour où se trouve entre autre le magnifique bâtiment de la mairie, est de toute beauté.

  • Ambiances – imaginaire :

- Deux espaces : la Maison de la Toinette, au 19ème siècle, et la Grange de Julien, à notre époque, permettent de créer deux ambiances différentes.

- Qualité des décors et des mises en scène au travers des scénographies très réalistes, vivantes, esthétiques ; richesse du son et lumière, profondeur et relief du spectacle.

- Dans la partie Toinette : reconstitutions de différentes lieux de l’époque : la maison, chez le notaire, scène d’hiver avec neige qui tombe, bise glaciale que l’on entend

- Dans la grange de Julien : on voit se transformer sous nos yeux une ancienne grange

  • Moyens d’expressions :

- Mises en scène, bande sonore, montage d’images, décors qui changent, qui bougent…

- Dans la partie de Julien, on voit défiler sous nos yeux des croquis dessinés: le carnet de son retour au pays

  • Envies, questionnements :

- On ne sort pas indemne de la visite de la grange de Julien. Des graines de retour la campagne, de vie dans ce lieu sont semées.

  • Ambiances :

- Le rythme de la visite ne permet pas toujours de s’immerger dans les ambiances et de faire travailler son imagination ; par exemple on aimerait s’attarder dans la maison de Toinette…

Utiliser des savoir faire

+
  • Démarche collective, appropriation locale :

- Un gros travail semble avoir été fait pour faire revivre la mémoire collective du village

- La Grange de Julien a été conçue par l’association en concertation avec les producteurs locaux

  • Professionnalisme :

- Excellente qualité des supports de scénographie, grand professionnalisme du réalisateur

- Des comédiens professionnels, comme Jacques Bonnafé, ont participé au projet : tout a été fait pour que la qualité soit au rendez-vous

- Technicité des supports

  • Méthodologie de l’interprétation (thème central, fil conducteur, etc.) :

- Fil conducteur : scénario autour d’une histoire familiale sur plusieurs générations.

  • Médias :

- Parcours-spectacles multi sensoriels créés par la société « La prod est dans le pré » sous la marque « Scénovision » : images, son, décors, effets spéciaux…

  • Moyens d’évaluation :

- Livre d’or

  • Professionnalisme :

- Tout est tellement orchestré qu’il émane parfois un sentiment de « froideur »…

- L’accueil par les animateurs est inégal et manque de professionnalisme (aussi par manque de moyens…)

  • Méthodologie de l’interprétation (thème central, fil conducteur, etc.) :

- Le thème ou l’idée forte qui se dégage de cette réalisation reste assez généraliste sur le monde rural. On peine à trouver un thème vraiment spécifique.



Contenus de l'interprétation

Message: 

Le monde rural auvergnat a connu des mutations très importantes dans les dernières décennies.

Il devient à nouveau un territoire d’accueil et peut retrouver une nouvelle vitalité dans le contexte actuel qui marque la fin d’une période industrielle (chômage et crises urbaines…).

Il reste à réinventer ou retrouver de nouveaux métiers, une nouvelle organisation sociale.

Venir à la campagne, cela peut être un retour aux sources, un retour vers soi.

Ici comme ailleurs, la vie n’est pas toujours facile, mais l’accueil est chaleureux, il existe une vraie vie sociale.

Thème: 

On pourrait le formuler ainsi : « Hier comme aujourd’hui vivre dans la campagne auvergnate est fait de plaisirs et de peines… ». Cela reste très généraliste…

Fil conducteur: 

« Plaisirs et peines sur la terre de Murat-le-Quaire » : l’histoire de deux personnages à deux époques différentes, Toinette, auvergnate d’autrefois, et Julien, auvergnat d’aujourd’hui.

Médias: 

Scénovisions, véritables spectacles avec son, lumières, images et mises en scène.
Deux espaces différents : la Maison de la Toinette et la Grange de Julien

 

retour à la fiche de présentation

 

Table des matières